ebook André de Lorde et son théâtre de la peur -

André de Lorde et son théâtre de la peur

Mais comment l’auteur peut-il être sûr que sa pièce effrayera le public ? Il juge tout simplement l’effet qu’elle produira sur les autres par l’effet qu’elle produit sur lui-même. Un sujet se présente à mon esprit : je ne sais pas du tout pourquoi tous les détails horribles s’imposent à moi aussitôt, avec une hâte presque instantanée : je suis ému, impressionné, terrorisé ; j’en conclus que les autres le seront aussi. Il y a des sujets si effrayants que je n’ai pas osé les mettre à la scène, parce que d’autres sujets, que je n’avais pas trouvés terribles, avaient par trop épouvanté les spectateurs. Une comparaison me vient : elle est peut-être trop familière, mais son exactitude excuse sa familiarité. Les pharmaciens sont arrivés à condenser de fortes doses de médicaments très violents dans certains « comprimés » d’un tout petit volume, faciles à absorber : de même, je m’efforce de fabriquer des « comprimés de terreur ». André de LordeComment « faire sursauter le spectateur sur sa chaise », ou l’art de faire peur (Tomasz Kaczmarek) / 9 Peur — frayeur — effroi — épouvante / 51 Le Système du docteur Goudron et du professeur Plume / 53 Une leçon à la Salpêtrière / 99 Crainte de l’autre — crainte de soi-même / 189 L’Horrible expérience / 191 La Dernière torture / 267 Souffrances morales — angoisse existentielle / 309 L’Acquittée / 311 La Dormeuse / 351 Kiel fari la spektanton salti sur lian seĝon, aŭ la arto de la teruro (resumo) / 385

Dodaj komentarz


Brak komentarzy

  Pobierz fragment (ePub)   lub czytaj